Catégories Actualités Technologiques

Le transhumanisme : une évolution de l’humain ?


Au cours de son histoire et à toutes les époques, l’Homme a toujours voulu évoluer et améliorer ses capacités. L’évolution des espèces est inévitable et nécessaire à leur survie. Elle se fait naturellement au fil du temps et nécessite parfois des milliers voire des millions d’années. « Le transhumanisme peut se définir comme étant une façon de penser qui préconise l’utilisation des sciences et de la technologie afin d’améliorer les caractéristiques physiques et mentales des humains » (1).
Pouvons-nous parler d’évolution de l’espèce humaine ?

Par Corentin P.
Temps de lecture : 5 min.

Les prémisses du transhumanisme 

Le sens actuel du terme « transhumanisme » trouve son origine dans les années 1980. Avec les progrès de la médecine, de la science et de la technologie, certaines personnes ont commencé à entrevoir des possibilités nouvelles pour l’espèce humaine et ont employé le terme “transhumanisme” pour qualifier leur façon de penser.

Le mouvement transhumaniste est né en Californie dans la Silicon Valley. Il a été initié par Raymond Kurzweil, ingénieur et chercheur américain, directeur de l’ingénierie chez Google depuis 2012. Il porte comme convictions que l’innovation technologique permettra de vaincre la mort et de combattre les inégalités génétiques. Selon lui, il y aura trois dates clés pour le transhumanisme. « En 2029 l’intelligence artificielle égalera celle des humains, 2045 année où l’homme s’hybride avec la machine pour former un être nouveau et enfin 2049 lorsque des nano-robots intelligents restaureront le corps et le cerveau pour garantir l’immortalité au post-humain. »

Derrière ces dates et ces aboutissements, le transhumanisme apparaît comme lointain, comme un idéal inatteignable. Pourtant, nous pouvons déjà trouver des usages de technologies présentes dans notre quotidien qualifiables de transhumanisme.

Le transhumanisme dans notre quotidien 

Les illustrations du transhumanisme sont encore rares dans notre vie quotidienne. Néanmoins, nous sommes dépendant des technologies à tel point que pour beaucoup, nous ne pouvons plus nous passer de notre téléphone, tablette ou ordinateur. Nous pourrions presque les considérer comme un prolongement du corps au vu de notre temps d’utilisation de ces appareils dans une journée.

Selon une étude menée par Opinionway, 85% des Français se considèrent dépendants des nouvelles technologies. (2)

Nous pouvons tout de même trouver actuellement des exemples de technologies transhumanistes dans plusieurs domaines spécifiques ou cas isolés. Son usage tend à se démocratiser pour le grand public dans les années à venir.

  • L’exosquelette 

Des exosquelettes sont actuellement en phase de tests et pourraient être utilisés par l’armée dans un futur proche. Les militaires russes pourraient bientôt porter un exosquelette surnommé Ratnik-3 qui permet aux soldats de tirer à la mitrailleuse d’une main à l’aide de moteurs électriques directement implantés dans l’armure.

C’est également le cas pour l’armée américaine qui travaille depuis 2013 sur une armure exosquelette du nom de TALOS (Tactical Assault Light Operator Suit) surnommée également Iron Man Suit. L’armure connectée devait faciliter les déplacements et performances des soldats sur le terrain. Cependant, le projet a été stoppé récemment car celui-ci était trop coûteux et pas assez en adéquation avec les réalités du terrain. Le projet aura tout de même permis de faire naître des innovations, comme celle d’une veste en fibre de plastique plus performante que les gilets pare-balles actuellement utilisés.

L’entreprise française RB3D développe également des exosquelettes capables d’apporter une assistance aux efforts dans un contexte de port de charges lourdes ou de travail avec outil. L’exosquelette est capable d’accompagner le mouvement et de réduire son impact afin de diminuer la pénibilité du travail. Une nouvelle génération d’exosquelette est actuellement en cours de développement par l’entreprise.

Exosquelette Hercule
Source : https://www.rb3d.com/

  • La lentille bionique 

L’exosquelette permet bon nombre de prouesses, mais l’augmentation des capacités humaines est également possible dans des domaines plus infimes. Si la vision pouvait être améliorée, augmentée ? C’est ce que promet une société canadienne appelée Ocumetics Technology Corporation. Des essais cliniques sont actuellement en cours pour son appareil médical Bionic Lens. Cette lentille bionique est une lentille dynamique qui remplace le cristallin naturel à l’intérieur de l’œil par chirurgie de la cataracte. Une fois implantée, la lentille rétablit une vision nette à toutes les distances sans aucun problème de qualité visuelle. Elle peut s’autoréguler à l’intérieur de l’œil en se connectant aux muscles qui modifient la courbure de nos lentilles naturelles, ce qui lui permet de se concentrer à différentes distances, potentiellement beaucoup plus grandes que celles dont notre vue naturelle est capable. De plus, comme la lentille bionique répond avec moins de 1/100 de la quantité d’énergie du cristallin naturel, il est possible de se concentrer sur quelque chose de précis toute la journée sans fatigue pour les yeux. (3)

Bionic Lens est loin d’être une utopie puisque cette lentille pourrait être accessible au grand public dans deux ans.

  • Les gants bioniques 

Plus récemment encore, nous avons pu voir des gants bioniques faire l’actualité. En effet, le pianiste João Carlos Martin a retrouvé la capacité de jouer du piano et une partie de sa virtuosité grâce à des gants bioniques inventés par un de ses admirateurs Ubirata Costa. Le pianiste João Carlos Martin avait été contraint d’arrêter sa passion à la suite d’un trouble neurologique appelé dystonie focale, qui provoque des spasmes musculaires involontaires. Les gants bioniques qu’il utilise désormais sont conçus grâce à du néoprène et des pièces imprimées en 3D. Un robot aide également le pianiste afin de tourner les pages de ses partitions. Grâce à ces aides, le pianiste a la capacité de rejouer, ce qui lui était devenu impossible. (4)

Les gants bioniques du pianiste João Carlos Martin 
Source : https://quokkamag.com/fr/le-musicien-joao-carlos-martins-joue-a-nouveau-du-piano-grace-a-des-gants-bioniques/

Derrière ces inventions et innovations, nous pouvons voir une volonté, celle de retarder le vieillissement et pourquoi pas à terme, accéder à l’immortalité comme le souhaiterait Raymond Kurzweil et bon nombre de transhumanistes. C’est sans doute la recherche de l’Homme idéal, infaillible, pouvant allonger sa durée de vie.

Cette quête commencée il y a longtemps trouvera-t-elle une réponse susceptible de nous satisfaire ? Pouvoir stocker ses connaissances, son savoir ou son histoire dans un espace comme une clé USB, un disque dur ou encore un serveur informatique, afin que d’autres puissent en bénéficier et que ces données perdurent après soi. C’est peut-être tout simplement ça le début du prolongement de la durée de vie, voire de l’immortalité ?

(1) https://iatranshumanisme.com/transhumanisme/
(2)
https://comarketing-news.fr/entre-rejet-et-addiction-le-rapport-des-francais-aux-nouvelles-technologies/
(3)
https://www.anguillesousroche.com/technologie/une-lentille-bionique-en-cours-dessais-cliniques-pourrait-bientot-vous-donner-des-capacites-surhumaines/
(4)
https://quokkamag.com/fr/le-musicien-joao-carlos-martins-joue-a-nouveau-du-piano-grace-a-des-gants-bioniques/