Catégories Non classé

Qui n’a pas encore expérimenté la prochaine grande innovation pour le web mobile?


Bien que l’audience sur mobile a dépassé celle sur ordinateur, les utilisateurs délaissent les applications mobiles et il devient difficile de les y connecter de manière durable. D’autant plus exigeants en termes de qualité d’expérience et de simplification des usages on trouve la dernière technologie apparue sur le web: la Progressive Web App (PWA). Terme popularisé par Google en 2015, nous nous intéresserons à cette innovation qui semble être le nouvel eldorado des sites mobiles.

 

Qu’est-ce qu’une Progressive Web App?

Une Progressive Web App (PWA) est un site web qui ressemble à une application. Elle utilisent les technologies web actuelles pour offrir aux utilisateurs une expérience similaire à celle d’une application directement dans leur navigateur. Les utilisateurs peuvent ainsi accéder à toutes les informations et fonctionnalités d’un site sans avoir à télécharger une application mobile. Les exemples les plus connus de PWAs sont Pinterest et Twitter.

 

Pourquoi adopter cette nouvelle technologie?

Et bien, les PWAs proposent une solution de choix aux plus gros freins liés à l’adoption d’une application native. Les applications natives ont été créées à l’origine pour offrir pour proposer les mêmes fonctionnalités qu’un site web mais avec une expérience utilisateur prévue pour un usage mobile. Or pour utiliser une application native, l’utilisateur doit au préalable télécharger l’application via un magasin d’applications (donc interrompre sa navigation en cours), en plus de vérifier s’il possède assez d’espace mémoire dans son téléphone pour télécharger l’application. Deux conséquences sont observables:

  • les mobinautes vont préférer utiliser la version mobile d’un site plutôt que de télécharger une application pour un usage ponctuel d’un site.
  • nous utilisons seul un tiers des application mobiles que nous installons.

 

Quelles avantages proposent-elles?

  • Un affichage optimisé du site sur mobile: les PWAs offrent un temps plus court du chargement des images.
  • En corrélation avec l’amélioration des performance: elles proposent une meilleure expérience utilisateur.
  • Mais aussi amélioration des indicateurs des performances e-commerce: une diminution du taux de rebond, une allongement de la durée des sessions et par conséquence une augmentation du taux de conversion. Les cas d’école comme celui de Forbes ou de Lancôme montrent l’efficacité des PWAs. En effet, en adoptant cette technologie le site mobile Forbes a connu une forte augmentation du nombre de sessions par utilisateur. Avec une augmentation de 100% du taux d’engagement et 6 fois plus de lecteurs complétant des articles. Le site Lancôme quant à lui a connu, une augmentation de 17% de ses conversions, en plus de de 8% du nombre de conversions via les notifications par push sur les abandon de panier. Une diminution de 15% de son taux de rebond. Une augmentation de 51% d’augmentation de son temps de sessions mobiles. Mais le cas le plus marquant est celui d’Ali Express qui a opté pour une PWA cross-browser. Le site marchand a connu une augmentation de 104% de la part des conversions issues de nouveaux utilisateurs. Une augmentation de 74% du temps d’une session, et 2 fois plus de pages visitées par session.
  • Une plus faible consommation des données: les PWAs ne nécessitent pas une connexion au wifi pour pouvoir fonctionner.

 

Quelles en sont les limites ?

Les PWAs n’aident pas au référencement SEO. D’un point de vue purement technique elle améliorent l’expérience utilisateur sur mobile mais ne vous feront pas remonter dans les résultats organiques des moteurs de recherche.

En conclusion, la facilité d’adoption ainsi que le bénéfice perçu pour l’utilisateur en font la prochaine innovation de choix en UX sur mobile. D’autant plus qu’elles présentent divers avantages en plus de se poser comme une excellente option pour les entreprises qui n’ont pas le budget nécessaire pour investir dans une application mobile native.

 

Ornella CURTI

Aucun commentaire

Laisser un commentaire