Catégories Les tendances, Marketing Digital, Réseaux sociaux

La Story : le nouvel allié marketing des entreprises


A quand remonte la dernière story que vous avez regardée ? Ou plus simplement, à quand remonte la dernière story que vous avez publiée ?

Aujourd’hui, les stories font partie intégrante de notre quotidien et comptent des millions d’utilisateurs par jour. Face à l’engouement de ces nouvelles pratiques, les marques ont rapidement saisi les opportunités qui s’offraient à elles, jusqu’à implémenter ces stories dans l’écosystème du social media. Mais avant d’approfondir sur le sujet, commençons par un petit recap sur l’origine de ce phénomène.


Naissance du concept
:

C’est en Octobre 2013 que le réseau social Snapchat décide de lancer un nouveau concept : les stories. Qu’est-ce qu’une story ? C’est une publication de photos ou vidéos éphémères visibles uniquement par ses amis/followers ou public, sur la plateforme sociale utilisée.
Snapchat gardera le monopole pendant 3 ans, jusqu’à ce qu’Instagram en 2016, puis, les autres concurrents en 2017, décident de reprendre et importer ce modèle sur leur réseau social :
– Whatsapp crée « Statuts » en février 2017
– Medium crée « Series » en mars 2017
– Facebook lance ses stories en mars 2017
– Skype crée  « Highlights » en juin 2017
– Youtube crée « Reels » en 2017, puis s’aligne sur le concept de stories éphémères disponibles pour tous en décembre 2018.


Comment expliquer un tel succès ? 

Son format est très apprécié des utilisateurs et des entreprises. Il y a un aspect rassurant par le caractère éphémère du contenu, donc il y a plus de publications et de spontanéité. Cela assure une véritable authenticité du format.

Au risque de vous surprendre, les stories connaissant le plus gros succès par leur nombre d’utilisateurs sont WhatsApp et Instagram, comme le montre le graphique ci-dessous :

 

Vous comprenez donc d’où vient le déclin de Snapchat… Toutefois, deux social media sont largement favorisés par les entreprises concernant la publication de stories : Instagram et Snapchat.


Comment les stories sont-elles devenues un atout considérable pour les entreprises ? 

Pour une entreprise, la préférence d’un réseau social dépend de plusieurs choses car elles ne possèdent pas toutes les mêmes objectifs marketing.
Cela peut dépendre du/des segment(s) ciblé(s). En effet, toutes les catégories d’individus n’ont pas le même comportement ni le même support de prédilection. C’est donc par rapport au contenu qu’elles veulent mettre en avant que les entreprises vont favoriser tel ou tel support afin de correspondre à sa cible.
Cela peut également dépendre du message que l’entreprise souhaite passer. Par exemple, Snapchat est un moyen très efficace de renforcer le storytelling d’une marque et de sa culture d’entreprise. Le ton y est plus humoristique, les contenus plus créatifs, spontanés, confidentiels. Cette relation de proximité va être nourrie par le partage de contenu exclusif, des coulisses de l’entreprise etc. C’est ce que des marques comme Michel & Augustin ont décidé de mettre en avant en publiant des moments de la vie quotidienne de l’entreprise :

Grâce à cela, le client se sent complice et proche de la marque. Ainsi, c’est un moyen de souder et rapprocher une communauté, de créer un véritable lien ainsi qu’un attachement à la marque. On a l’impression d’être au cœur de l’entreprise, de tout voir et tout savoir.
Instagram, à l’inverse, est une vitrine de la marque, de son image et sa e-réputation. Les stories sont plus réfléchies, esthétiques, ont une plus de longévité, de visibilité.

On peut également favoriser un des deux réseaux sociaux en fonction du secteur d’activité : les ONG ainsi que les entreprises de tourismes et de divertissement favorisent Snapchat par exemple. A contrario, les secteurs du fitness, de la mode et du retail privilégient Instagram car ce réseau social est propice au marketing d’influence, au sponsoring, placements de produits etc.

Même si de manière générale, les stories correspondent plus aux marques avec une grande communauté de fans/followers en raison de leur caractère éphémère, il y a de nombreux avantages à en créer, et cela, les entreprises l’ont bien compris. Les stories permettent plusieurs choses :
–  Créer une proximité avec le client, l’engager.
– Dynamiser les échanges entre la marque et l’utilisateur.
– Mettre en avant les promotions, soldes, offres spéciales, lancement de nouveaux produits, d’évènements.
– Générer du trafic en boutique mais surtout sur son site avec par exemple la fonction « swipe up » qui permet d’insérer un lien qui renvoie directement sur le site. Cela peut également augmenter le nombre de ventes si c’est un site marchant.
– Créer du contenu publicitaire sans polluer les pages de ses réseaux sociaux, pousser du contenu en temps réel, à l’instant T si un besoin se manifeste.
– Augmenter sa visibilité par le nombre d’utilisateurs de la plateforme mais aussi par la publicité qu’il va lui-même faire indirectement en taguant la marque dans une de ses propres stories par exemple.
– Effectuer un bon ciblage.
– Et éventuellement rajeunir sa cible car la cible phare des stories est le segment des 15-25 ans.

Les 2 social media ont leur propre stratégie pour assurer une forte visibilité des marques. Snapchat avec la section « Discover » pousse du contenu qu’on ne suit pas forcément mais qui correspond à notre profil. C’est quelque chose que les entreprises aiment puisqu’en plus de gagner en visibilité, elles peuvent toucher des prospects.

 

Et les plateformes de réseaux sociaux dans tout ça ? 

Désormais, puisque la majorité des réseaux sociaux ont implémenté les stories à leur plateforme, leur challenge consiste à se différencier par son format en ajoutant des nouvelles fonctionnalités et en les agrémentant d’outils afin de rendre le contenu plus attrayant, original et intéressant.

Et maintenant, qui sera le prochain à se lancer dans le format story ? Google ne va quand même pas s’y mettre

Léa Trudo

Aucun commentaire

Laisser un commentaire