Catégories Actualités du web, Boîte à outils, Les tendances, Marketing Digital, Non classé

L’écran c’est bien, la voix c’est mieux


ecran-voix-aurelia-ceyras-fremigacci

La définition d’Incipit, l’âge de Michel Drucker, convertir 12 centilitres en décilitres… pour avoir la réponse il suffit de sortir son téléphone et d’aller sur Google (ou sur Ecosia si on a la fibre écologique). Avec un peu de chance, votre question est suffisamment bien posée et vous obtenez une réponse immédiate, sans même cliquer sur un lien, grâce aux Featured Snippets. Et avec encore plus de chance, si vous êtes une entreprise, vous avez suffisamment pris en compte l’importance du SEO pour être la réponse proposée par Google (vous êtes donc à la position 0), jackpot pour le trafic !

 

Si l’on compare les moyens d’accès à l’information actuels à ceux des décennies précédentes on arrive bien vite à la conclusion d’une simplification. Comme le décrit Michel Serres justement dans Petite Poucette, grâce à nos mobiles nous tenons le monde entre nos mains, et par là-même, la connaissance.

 

 

Et si on allait encore plus loin ?

En 2011 Siri, l’application informatique de commande vocale d’Apple, fait son apparition sur les iPhones et iPads. Petite révolution à l’époque, il suffit de lui poser une question pour que Siri fasse une recherche sur internet et propose des résultats de réponse. La recherche vocale est alors liée à l’écran.

 

Dès 2014 Amazon lance son assistant personnel intelligent, Amazon Echo avec son intelligence artificielle baptisée « Alexa ». Capable d’interaction vocale, de lire de la musique, de donner des informations de trafic en temps réel, ou encore de faire des listes de tâches, il rencontre un succès éblouissant, avec 20 millions de ventes entre juin 2015 et septembre 2017. Commercialisé en France le 13 juin 2018, il promet d’être également porteur sur le marché. Apple et Google ne sont pas en reste, avec la commercialisation de HomePod pour le premier, et de GoogleHome pour le second. Amazon reste cependant, pour l’instant, leader sur le marché.

 

La commercialisation en France d’Amazon Echo a permis aux acteurs Français de s’intégrer à l’enceinte via les skills. On s’explique : Les skills ce sont les applications vocales disponibles sur l’assistant personnel. Il y en a près de 25 000, dont pour le moment environ 200 en français. Si vous préférez, ce sont un peu les applications de nos smartphones. Alors magie, il suffira de dire à Alexa que vous souhaitez obtenir le « skill Uber » pour commander votre prochaine course. Encore plus magique, adieu les mises à jour à faire : tout est dans le cloud, et tout se met à jour automatiquement !

 

Voilà donc un nouvel enjeu au cœur des stratégies marketing : s’implanter sur le marché des assistants vocaux, pour rester compétitif et devenir la réponse évidente aux requêtes des…. speakers ? La voix permet de nouveaux usages : en marchant, au volant… et donne ainsi plus de possibilités que les écrans. C’est aussi un moyen plus naturel de communication. Les contenus, les produits, la communication, tout doit être repensé en prenant en compte ces nouvelles possibilités commerciales.

 

Les produits se démultiplient. Avec « Alexa for Hospitality », Amazon propose de nouvelles solutions de CRM pour le secteur de l’hôtellerie. Un petit Amazon Echo dans chaque chambre et à vous les clients heureux, qui ont accès à toutes les informations nécessaires sur vos services, sans avoir besoin d’appeler l’accueil ou de se compliquer la vie. Le but : une expérience client renouvelée, inédite et efficace.

 

Et l’intelligence artificielle Alexa (pour ne citer qu’elle) a plus d’un tour dans son sac, avec Amazon Echo Look (l’un des différents modèle d’Echo) c’est un nouvel usage qui voit le jour. Doté d’un appareil photo, Echo Look vous permet de partager vos tenues vestimentaires sur les réseaux sociaux et de bénéficier de conseils de mode, pour suivre les dernières tendances. Un petit coup de blues ? Pas de panique, vous pouvez jouer à Trivial Pursuit avec Alexa.

 

Néanmoins, plusieurs limites apparaissent assez simplement : les assistants personnels sont dépendants pour l’instant du cadre de la maison, ils ne peuvent donner des réponses longues et complexes… Mais il y a fort à parier que, semblablement aux ordinateurs d’abord fixes, ils vont prochainement se développer dans des usages à l’extérieur de l’habitation, et peut-être venir bouleverser définitivement notre rapport aux écrans.

 

Demeurent les limites éthiques. Amazon, Google, Apple… ces (petites !) entreprises qui connaissent déjà tout de vous, vont bientôt pouvoir vous écouter en permanence, et demain, savoir au timbre de votre voix si vous êtes apaisé(e) ou énervé(e). De nombreuses questions sont donc à soulever, aussi bien d’un point de vue personnel que juridique.

 

On aime parler mais on aime aussi écouter

 

Et dans les nouveaux usages la voix ne marche pas seule, avec elle vient l’écoute. Si on aime entendre des réponses simples et précises à nos questions, on aime aussi écouter des histoires, et ce, de plus en plus ! Les ventes de livres audio sont en progression de 50% depuis 2 ans en France. Amazon (encore !) a été le leader sur le marché, avec le rachat d’Audible en 2008. S’ajoutent aux livres audio les podcasts, la musique en streaming…

 

Vous l’aurez compris, l’écran n’est pas mort, mais un nouveau concurrent lui fait face, et il prend de plus en plus de place. Alors tendez bien les oreilles, d’autres innovations sont à venir.

 

 

Aurélia Frémigacci Ceyras, Assistante chef de produit numérique, Bayard Presse

 

Aucun commentaire

Laisser un commentaire