Catégories Actualités du web, Boîte à outils, Les tendances, Marketing Digital

Pourquoi l’e-Sport est le nouveau Graal des marques ?


Késako ? Ah oui, toi t’es pas un digital native donc je vais t’expliquer ! L’e-Sport, tiré de l’anglais « electronic sport », se traduit littéralement par sport électronique. En fait ce sont des compétitions de sport virtuel qui sont très populaires depuis quelques années. Estimé à 22.4 milliards de dollars en 2016, le marché de l’e-Sport s’est développé à une vitesse phénoménale en France. De ce fait, nombreuses sont les marques souhaitant pénétrer ce marché jeune et en croissance perpétuelle.

Un phénomène mondial aussi fort que la télévision

C’est un truc de fou ! Avec le développement des plateformes de vidéos en ligne, de grands acteurs tels que Twitch ou Millenium ont émergé ciblant le marché du jeux vidéo avec en tête de liste League of Legends (LoL), qui est le jeu le plus populaire de l’e-Sport (d’ailleurs n’hésite pas à m’ajouter si tu veux qu’on se fasse une partie). Le championnat du monde 2016 de LoL a réuni 43 millions de spectateurs dans le monde ! Le marché européen de l’eSport se concentre dans 3 pays : la Suède, la Russie et la France. Selon SuperData Research, en 2016, l’e-Sport a rassemblé plus d’1,4 millions de téléspectateurs français. Ce chiffre pourrait atteindre les 2 millions en 2018 d’où le développement d’émissions spécialisées sur l’eSport par des chaînes comme Canal+ ou beIN SPORTS.

Mais qui sont ces téléspectateurs d’e-Sport ?

Toujours selon l’étude de SuperData, l’audience d’e-Sport est majoritairement composée d’hommes (78% contre 22% de femmes) en France. Les générations 18-24 ans et 25-34 ans constituent 62% du public de l’e-Sport. Une opportunité de taille pour les grandes marques permettant de toucher les fameux millenials (nous quoi).

Des opportunités multiples pour les marques

Revenu de l’e-Sport sur le marché français source : afjv
Revenus de l’e-Sport sur le marché français
source : afjv

 

Fort de sa croissance, le marché attire naturellement de nombreuses marques. Coca-Cola a déjà multiplié les partenariats avec des éditeurs de jeux vidéo comme Ubisoft ou encore avec les jeux phares de l’eSport (LoL et Overwatch).

« Coca-Cola a une tradition d’engagement sur les points de passion des consommateurs. C’est notre vision du marketing. Créer une connexion avec les consommateurs autour de ce qui les intéresse. Après les célébrités dans la chanson au début du XXe siècle, puis les JO ou encore le football, aujourd’hui ce qui intéresse les jeunes, ce sont les jeux vidéo. » dit Alban Dechelotte, Senior Entertainment Marketing Manager chez The Coca-Cola Company.

Un marché qui nécessite une attention particulière

Par contre, attention aux marques qui souhaitent pénétrer ce marché sans avoir étudié au préalable ses codes, on n’est pas dupes ! L’écosystème de l’e-Sport est riche : il faut savoir valoriser les fans mais aussi les joueurs professionnels ainsi que les différentes teams.

Pour un premier contact, les grands influenceurs de l’eSport peuvent vous aider à avoir une première vue du marché à travers leur communauté afin d’étudier les comportements et attentes de cette audience particulière.

Voici quelques exemples de marques ayant pénétré le marché à travers des partenariats, sponsoring et autres approches :

  • La FDJ a organisé ses propres compétitions de eSport avec un site dédié qui diffuse en direct les tournois
  • La marque Gillette s’est offert le joueur professionnel xPEKE pour une publicité (voir ici)
  • Orange a créé de la Orange e-Ligue 1 en partenariat avec EA Sports et la LFP.

L’e-Sport a explosé sur la scène internationale et chaque année le phénomène prend de l’ampleur. De grandes marques ont déjà saisis quelques opportunités mais également des startups. Cette nouvelle économie qui a vu le jour promet encore de belles choses.

 

Ridge NAECK

Aucun commentaire

Laisser un commentaire