Les digitaux

Articles

8
Août

Inactifs email, optouts,… renouez le contact !

Les inactifs emails, les optouts, les non-renseignés en données de contact, … Tout cela constitue dans les bases de données CRM des individus non-adressables qui vous privent alors d’un potentiel d’audience pour vos communications. Cet article vous expliquera comment déjouer cette fatalité grâce à au processus de data-onboarding.

Vos activités online et offline vous permettent de disposer d’une riche base de données CRM et pourtant, impossible de communiquer avec la plupart de vos clients.  Plusieurs raisons à cela :

  • Problème de qualification des données. Comment communiquer avec son client si on ne détient pas à minima son adresse e-mail ? son adresse postale ? son numéro de mobile ?
  • Les inactifs. Bien que renseigné de son adresse email et étant ciblé par des campagnes emailing, vous n’enregistrez aucune activité (=le tracking présent dans vos emails ne remonte aucune ouverture ni clic)
  • Les optouts. Avant envoie d’un message publicitaire, l’annonceur doit obtenir l’accord du consommateur afin qu’il soit considéré comme « optin ». S’il ne la donne pas, on dit qu’il est « optout ». Il est alors impossible à l’annonceur de le contacter dans le cadre d’action commerciale. Si cela n’est pas respecté, cela constitue une infraction qui peut être punie d’une amende de 750€ par message publicitaire !

De ce fait, entre les inactifs emails et les optouts, vous avez au sein de votre base des individus non-adressables. Avec tout ce que vous savez sur eux (panier moyen, conso-style, critères socio-démo,…) vous auriez pu les inclure dans votre prochain plan d’action marketing ! Pourtant, avec ce problème de délivrabilité, vous perdez une part du potentiel de votre cible… Mais avez-vous pensé au CRM display ?

Le CRM display, c’est la possibilité de toucher une cible de clients sur le circuit online en display, c’est-à-dire via des bannières publicitaires diffusées sur internet (comme encadré en bleu ci-dessous).

En emailing c’est facile, il vous suffit d’avoir l’adresse email de la personne pour que votre message soit délivré dans la boite email de l’individu ciblé. Cela est plus complexe en CRM display car le message est diffusé sous la forme d’une bannière publicitaire sur une page web : l’enjeu est alors de réussir à toucher un individu que l’on a identifié comme appartenant à notre cible alors qu’il navigue sur internet.

Cela est possible grâce au data-onboarding, qui permet de faire le lien entre des données CRM et des données de navigation via les cookies des internautes (plus d’info sur ce qu’est un cookie ici )

Plus concrètement, le data onboarding consiste à matcher votre base de données emails avec une base de données cookies pour en faire ressortir le segment d’audience à cibler en display.

Ainsi, là où la base de données CRM vous permet de constituer la cible emails à toucher en emailing, le data-onboarding vous permet toucher cette même cible sur internet grâce à l’identification des cookies que l’on relie aux adresses mails des individus.

Le data onboarding vous permet donc de créer une cible de clients « non-adressables email» pour leur diffuser votre message sur le circuit online via une campagne de CRM display.

Faire du CRM display, c’est augmenter le taux de reach de vos campagnes e-CRM sur des personnes non-adressables via email, mais c’est également un bon moyen de faire de la surpression publicitaire en diffusant votre message à la fois via la voie email et via le display pour décupler l’impact de vos communications.

Merci pour votre temps accordé à la lecture de cet article, n’hésitez pas à me poser vos question en commentaires !

Leave a Reply