La culture digitale trouve ses racines dans les Etats-Unis des années 1960-70, avec la génération montante du Baby-Boom et le développement des premières sociétés high-tech qui ont démocratisé l’utilisation de l’informatique et des réseaux, que ce soit le développement du premier microprocesseur par Intel en 1971, l’apparition des premiers ordinateurs personnels en 1973, la création d’Arpanet par la DARPA en 1969, ou la création…