Les digitaux

Articles

24
Jan

Les défis de l’e-mailing à l’horizon 2020

Créé il y a plus de 45 ans par Ray Tomlinson, l’e-mailing a su se faire sa place aussi bien dans les domaines privés que publics, générant d’ailleurs le plus fort ROI de tous les canaux marketing (environ 246% pour les entreprises de taille moyenne).  

En Octobre dernier, Return Path (le fournisseur mondial de solutions puisant ses sources dans les données) publiait un livre électronique dans lequel il dévoilait ses conseils pour faire face aux défis à venir d’ici 2020 en e-mailing. Voici en quelques points les éléments indispensables à connaître qui vous permettront d’affronter la concurrence dans vos campagnes e-mailing dans les prochaines années :

L’adoption de l’IPV6 et ses contraintes

La majorité des adresses IP actuelles sont au format intitulé IPv4 (Internet Protocol version 4). Cependant ce format est voué à l’épuisement compte tenu du volume grandissant d’équipements connectés à internet. De nouveaux formats sont donc indispensables pour répondre à ce phénomène.

À l’image des indicatifs régionaux qui démultiplient les nombres de numéros de téléphone, la norme IPv6 prévoit d’allonger les adresses afin d’en augmenter le nombre. Dans cette nouvelle configuration, on pourra alors créer plus d’adresses IPv6 qu’il n’y a d’étoiles dans notre galaxie comme l’a souligné Matt Blumberg fondateur de Return Path !

Cependant, l’adoption de ce nouveau format ne serait pas sans risques car il ferait le bonheur des cybercriminels. Le spammeur ne serait plus lié à une adresse IP (comme actuellement) donc en cas de mauvaise réputation il pourrait aisément se contenter d’en adopter une autre. Pour les décourager, les opérateurs de messagerie vont donc accorder une importance croissante au critère de la réputation de domaine pour évaluer les messages entrants. De ce fait, les annonceurs devront bénéficier d’une réputation irréprochable pour que leurs emails passent les filtres.

Une sophistication des fraudes

D’après le rapport dévoilé lors de la dernière édition du Forum international de la Cyber-sécurité, plus de 2 millions de personnes ont été victimes de phishing en 2015 (Le phishing est une technique utilisée par des fraudeurs pour obtenir des renseignements personnels dans le but de perpétrer une usurpation d’identité). Face à des attaques toujours plus sophistiquées, les annonceurs n’ont d’autre choix que de protéger leurs abonnés.

À l’avenir, les annonceurs qui n’appliqueront pas un niveau d’authentification maximal de leurs emails verront leur délivrabilité diminuer et leur prime de Cyber-assurance revue à la hausse. Il sera désormais question de responsabiliser l’annonceur et d’anticiper les attaques. 

Les changements à venir

D’ici 2020, les entreprises auront sous leurs coudes près de 40 000 exaoctets de données clients ! Une évolution fulgurante quand on sait qu’en 2005, l’ensemble de la population mondiale en était à 130 exaoctets de données. Cet accroissement représente donc un réel défi pour les grandes entreprises et façonnera sans aucun doute leurs stratégies.

À l’avenir, les données transactionnelles seront croisées avec les données de partenaires afin d’enrichir les profils clients. Il sera alors possible de prévoir plus précisément leurs comportements et d’anticiper les demandes.

Face à tant de bouleversements, 87% des annonceurs déclarent avoir prévu d’accroître leur budget email marketing. L’email est et restera donc un levier indispensable dans l’interaction avec le client notamment pour prédire son comportement et lui apporter satisfaction dans son parcours utilisateur.

Il va sans dire que 2020 n’est pas pour maintenant, je vous invite donc aussi à consulter notre article sur les bonnes pratiques actuelles à adopter pour réussir un e-mailing.

 

Source : JDN http://www.journaldunet.com/ebusiness/crm-marketing/1187929-emailing-les-conseils-a-suivre-pour-etre-performants-en-2020/

Pour découvrir l’étude de Return Path sur laquelle cet article s’est basé, c’est par ici : https://returnpath.com/fr/telechargements/email-2020/

Leave a Reply