Les digitaux

Articles

28
Juin

Les magasins du futur

Alors que le digital prend une part de plus en plus importante dans notre vie, les

enseignes semblent l’avoir bien compris et elles travaillent d’arrache-pied afin de

l’intégrer au mieux dans leurs magasins. En effet, après l’avènement du e-commerce,

la prochaine étape pour proposer une expérience cliente innovante et inoubliable se

trouve à présent dans la digitalisation du point de vente.

 

Un magasin connecté, qu’est-ce que c’est ?

 

On qualifie un magasin de connecté lorsqu’il met à disposition des clients un

ensemble d’interfaces digitales afin de les aider et de faciliter le processus d’achat. De

ce fait, vous pouvez considérer votre Carrefour comme connecté dès lors qu’il propose

l’utilisation de scannettes, des interfaces destinées à vous faciliter la vie ou tout du

moins à favoriser l’acte d’achat.

 

Les types d’interfaces mis à disposition sont nombreux. Cela peut être des

tablettes, des bornes, des scannettes ou encore des smartphones et les avantages

sont partagés entre les clients et les vendeurs.

En effet, les premiers peuvent accéder aux fiches produits directement sur le

site web depuis le magasin afin d’obtenir les informations dont ils ont besoin. Quant

aux seconds, ils peuvent avoir accès directement au profil du client du moment qu’il a

un compte en ligne afin de lui proposer des produits adaptés ou encore faire fi de la

contrainte des stocks en lui proposant de commander en ligne depuis l’une des

interfaces digitales proposées. Longtemps les enseignes ont utilisé le web pour

générer du trafic en magasin. Aujourd’hui, l’inverse est également vrai.

 

Le cas de Sephora

Récemment, c’est l’enseigne Sephora qui a fait la une avec l’ouverture à Paris

d’un magasin connecté appelé « Flash »1. Le concept de ce magasin permet de lier

achats offline et online. En effet, accueilli par un robot, vous aurez la possibilité de

choisir un des produits disponibles en rayon mais vous serez également incités à vous

connecter sur le site internet de Sephora depuis les tablettes murales et autres bornes

interactives mises à disposition afin de trouver les produits non présents en magasin.

Sephora a également soigné les détails puisque le magasin continue de

proposer les services habituels tels que le Makeup Bar ou le Brow Bar Benefit tout en

les complétant avec un miroir à selfie pour vous prendre en photo instantanément

après vous être fait maquiller ou encore un distributeur digital d’échantillons.

 

Ce magasin connecté présente de nombreux avantages pour Sephora. Tout

d’abord, la marque réduit ainsi la taille de son magasin de manière non négligeable,

et donc ses coûts, alors qu’elle a plutôt habitué ses consommateurs à de grands points

de vente, tout en proposant l’ensemble de son catalogue à ses clients. Les produits

que ces derniers ne trouveront pas seront directement accessibles depuis le site web

grâce à l’une des nombreuses interfaces proposées sur place.

 

De plus, Sephora se libère de la contrainte de la gestion des stocks avec ce

nouveau magasin. C’est notamment le cas pour la catégorie des parfums où

seulement les testeurs sont à disposition. Une fois la bouteille posée sur un écran

connecté, celui-ci va fournir au client toutes les informations dont il a besoin ainsi que

le lien direct vers la page de commande sur le site e-commerce de Sephora, tout ça

grâce à un tag NFC (Near Field Communication).

 

Une baisse des coûts, un catalogue complet mis à disposition et une expérience

utilisateur incroyable proposée au client, voilà de quoi est composée la recette du

magasin connecté de Sephora. Nul doute que cela mènera à son succès et à la

multiplication des points de vente connectés de l’enseigne.

 

L’engouement des enseignes pour les magasins connectés est tout de même

à relativiser et ce n’est pas encore demain que 100% des magasins physiques seront

connectés. En effet, au contraire de Sephora, un grand nombre de marques sont

encore à la traine au niveau du digital avec des sites e-commerce peu performants.

La digitalisation des points de vente n’est donc pas une priorité pour la majorité. Mais,

après tout, n’est-ce pas la rareté de ces magasins connectés qui fait d’eux des endroits

attractifs ?

 

1 Sephora ouvre « Flash », son premier magasin connecté – par Floriane Salgues et AmelleNebia : http://www.e-marketing.fr/Thematique/retail-1001/Diaporamas/retailoscope-
sephora-ouvre-flash-son-premier-magasin-connecte-260432/flash-magasin–260433.htm

 

Leave a Reply