Les digitaux

Articles

26
Juin

L’industrie 4.0, ou l’usine de « demain »

Industrie 4.0

Dans quels « Web » vivons-nous ?

Web 1.0, 2.0 ou encore 3.0, vous vous y perdez ? Pas de panique ! Nous sommes là pour vous éclairer…

L’évolution du Web est souvent difficile à suivre si on ne s’y est pas intéressé dès le début. Pourtant, vous allez voir que ce n’est pas si complexe que ça.

Pour commencer, le Web 1.0 désigne vraiment les débuts d’internet. C’était assez basique, linéaire, vous trouviez des sites internet et vous aviez un contenu d’informations. Une sorte de bibliothèque virtuelle en soi.

Par la suite vint le Web 2.0, plus relationnel, l’internaute est plus actif et fait partager son avis. Finit le temps donc où la machine était au centre des préoccupations. La frontière entre le Web 2.0 et 3.0 est encore limitée, mais on peut tout de même définir ce nouveau web comme celui définissant l’arrivée des objets connectés. Ces objets qui sont donc reliés à internet et qui peuvent grâce à la collecte de données agir de façon autonome et intelligemment.

Vous l’aurez donc compris, si on n’est pas encore certain d’avoir définit les frontières du Web 3.0, l’industrie 4.0 serait alors un moyen de définir l’évolution du monde industriel dans le numérique. Le temps de Charlie Chaplin dans « Les temps modernes » est donc bel et bien révolu ! Il faut faire face à présent à une industrie intelligente et connectée.

usine du futur Pour faire simple, on pourrait caractériser l’usine du futur par 5 caractéristiques :

 

  • Flexibilité

La demande est prise en compte en temps réel. La production est donc automatisée.

  • Traçabilité

Toutes les informations caractéristiques du produit sont des plus précises. Lieu de fabrication, acheminement, respect des consignes de sécurité etc…

  • Autonomie

A l’aide des données collectées via leurs connections internet, les machines peuvent annoncer des pannes et améliorer leur programme par des mises à jour.

  • Personnalisation

Les demandes personnalisées sont facilitées. La création d’un produit selon des caractéristiques spécifiques du demandeur est possible. Et cela pour plusieurs chaines de production.

  • Efficacité

Contrairement aux usines actuelles, encore dépendante du travail humain, les usines connectées peuvent produire à n’importe quelle heure et n’importe quel moment de la journée. Cela favorise donc un gain de temps et d’argent(consommation en énergie réduite).

Alors si l’industrie 4.0 est l’usine nouvelle, qu’en est-il en France ?

Pour l’instant, difficile de se prononcer. Nous sommes effectivement en retard par rapport à nos voisins du Nord, comme l’Allemagne et le Royaume-Uni. L’Italie et les Etats-Unis nous ont aussi devancés pour l’instant.

Par ici pour en savoir plus

Leave a Reply