Les digitaux

Articles

26
Avr

Institutions culturelles et Digital, un mariage impossible ?

La culture est un monde institutionnel, mais qui doit néanmoins s’adapter aux évolutions des mœurs de la société.

Ce dernier n’échappe donc pas à l’essor du digital. Où en sont les institutions culturelles dans leur intégration des nouvelles technologies et leurs rapports au digital ? Quelques pistes de réflexion.

Les musées, ces lieux un peu figés où l’on admire des œuvres, où l’on tente de les comprendre et de s’ouvrir à des modes d’expression différents. Mais, force est de constater que nous sommes souvent passifs, faignant parfois l’admiration, au contact de ces travaux et où la flânerie laisse souvent place à l’apprentissage. Qui ne s’est jamais retrouvé devant un tableau d’art contemporain se demandant s’il était accroché dans le bon sens ou si il était vraiment censé représenter quelque chose ? Pour ouvrir l’art au plus grand monde, une des pistes de recherche des lieux culturels est l’utilisation du digital.

Les institutions ont subies des coupes budgétaires importantes au cours des dernières années, en lien avec la crise économique et le besoin de redressement des comptes publics. De plus, elles doivent également payer une contribution pour la prise en charge de la gratuité mise en place pour les 18-25 ans dans les musées nationaux (loi mise en vigueur en 2009). Les institutions doivent donc chercher de nouvelles cibles, afin d’élargir leur public et ainsi assurer leur pérennité économique. De nombreux lieux culturels ont donc misés sur le digital et les objets connectés pour se différencier tout en proposant une expérience nouvelle à leurs visiteurs.

Musée

Versailles

On peut alors se demander si cela vaut encore la peine de se déplacer face aux œuvres, alors qu’il est possible de les découvrir derrière son écran, confortablement installé sur son canapé. Les grandes entreprises travaillant dans les nouvelles technologies ont bien senties que le digital était un enjeu important pour l’avenir du secteur culturel et ces derniers investissent massivement dans ce domaine. On peut citer l’initiative de Google avec son Google Art Project (référencement des œuvres dans de nombreux musées du monde et consultables en ligne via des photos de très bonne qualité), la visite 3D du grand palais, les MOOC en lien avec Orange (sur l’impressionnisme ou sur Picasso en lien avec les expositions du Grand Palais) ou encore la Web série « 82nd and fifth » du Metropolitan Museum of Art.

On peut alors se poser la question de l’avenir des musées physiques et des liens avec ces nouveaux acteurs. Dans cette course en avant pour intégrer le digital et les objets connectés, les lieux culturels ne perdent-ils pas leur essence première de conservation et de mise en avant des collections ? Ces problématiques de différenciation, d’image de marque, d’expérience client ne font- elles pas des institutions culturelles des entreprises parmi d’autres ?

 

Sources : https://www.1min30.com/content-marketing- inbound-marketing/le- digital-sinvite- dans-

les-musees- 10772 (consulté le 28/01/2016)

http://www.culturemobile.net/dossiers/musees-ere- numerique (consulté le 30/01/2016)

Leave a Reply